x

L’assurance habitation

Vous habitez dans votre maison depuis quelques années quand soudain, par accident, un incendie éclate alors que vous êtes absent de votre domicile. Une partie de la maison s’est enflammée et vous constatez les dégâts : votre cuisine et salle à manger sont détruits par les flammes et les dégâts connexes occasionnés par l’intervention et les fumées sont énormes. Si votre maison vous a coûté neuve € 365.000, il est évident que sa valeur après le sinistre sera nettement diminuée.
L’assurance habitation couvre donc les sinistres qui peuvent affecter votre maison dont l’incendie mais également les dégâts des eaux, les tempêtes, les risques de dégradation électriques voire même les catastrophes naturelles. Elle couvre le bien lui-même mais également tout ce qu’il contient, c’est-à-dire votre mobilier et vos biens personnels.
L’assurance habitation est exigée par le prêteur afin de garantir la reconstitution du bien objet de la garantie immobilière et permettre une remise à neuf de l’immeuble en cas de vente suite à des défauts de paiement.
 

L’assurance solde restant dû

Si vous veniez à décéder d’une maladie ou d’un accident, vos proches hériteront de vos biens mais aussi de vos dettes. L’assurance solde restant dû leur permet de pouvoir rembourser l’emprunt en cas de décès de votre part et donc de ne pas devoir hériter de la dette. S’il vous arrive malheur avant le terme du remboursement de votre emprunt, cette assurance remboursera l’intégralité du montant qu’il reste à payer au prêteur (sous réserve que vous ayez souscrit une assurance à 100 % du capital emprunté).
L’assurance solde restant dû ou SRD est donc une assurance qui couvre le risque d’un décès en garantissant le remboursement du capital qui reste à payer si l’emprunteur venait à mourir. S’il permet à la banque de se faire rembourser, il met également les proches de l’emprunteur à l’abri lors de sa disparition. En effet, c’est l’assurance qui paiera le solde restant dû. Dans le cadre d’un crédit hypothécaire souscrit par deux époux qui se seraient couvert chacun à 50 % du capital emprunté, si l’un des deux venait à mourir, l’assurance SRD prendra en charge 50 % du capital encore à rembourser, c’est-à-dire la moitié des charges, le survivant continuant d’honorer sa part pour moitié.
 
Ces deux assurances sont très vivement conseillées mais elles ne sont légalement pas obligatoires. Par contre, le prêteur a le droit de vous les imposer s’il l’estime nécessaire et peut donc vous refuser le crédit en cas de refus de votre part ou vous proposer le crédit avec un taux plus élevé : c’est le principe de la vente conjointe.

 

L’assurance perte de revenus

Que se passerait-t-il si, suite à un accident ou une maladie, vous tombiez en incapacité de travail?

En tant que salarié, vous n’aurez droit, de par l’assurance-maladie légale, qu'à 60% de votre rémunération normale à partir du second mois qui suit la date d’incapacité. Avec des charges de crédit, il devient donc très compliqué de pouvoir faire face à toutes vos obligations financières!
Abandonner votre bien le plus cher parce que les indemnités de la mutualité vous permettent juste de survivre, c’est bien évidemment une catastrophe familiale
L’assurance Revenu Garanti Hypothécaire a pour but de protéger les remboursements mensuels de votre prêt. Elle couvre de nombreuses situations qui peuvent affecter les ressources financières de l’emprunteur. Elle peut aussi couvrir les cas d’invalidité, partielle ou totale et elle peut également dans certains cas  couvrir une perte d’emploi. En cas de chômage, l’assurance prendra en charge les mensualités pendant la période de recherche de nouvel emploi.
 
En résumé, vos contrats d’assurances représentent une protection en cas d’accident de la vie, c’est votre sécurité de pouvoir rembourser vos mensualités ou tout votre crédit en cas de diminution ou disparition de vos revenus.
Il est donc primordial de transmettre à votre assureur toutes les informations qui vous concernent pour lui permettre d’évaluer au plus juste le risque à couvrir.
On dit toujours qu’il vaut mieux payer des primes et ne rien avoir mais quand cela vous arrive, vous êtes content d’avoir pris la peine de bien vous assurer.
Prenez aussi le temps de bien comparer les contrats des différentes compagnies tant au niveau du risque couvert que de la prime à payer.
 

© copyright 2020 - Mon Portail Finance
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus