x

Rendement et intérêts

Par les dividendes

Une action vous ouvre droit au partage de bénéfice. Chaque action vous rapporte des dividendes, c’est-à-dire une fraction du bénéfice correspondant à la valeur de votre action. Imaginons qu’une entreprise émet 10000 actions et que vous en détenez 1000. Vous disposez donc de 10% des actifs de la société, ce qui vous donne droit à 10% du bénéfice.

Si la société réalise 100000€ de bénéfice, vous en toucherez 10000€. Bien évidemment, il est rare qu’un investisseur détienne autant de part dans une société cotée en bourse. La participation est plutôt de l’ordre de 1 ou 2%.

Par ailleurs, la société n’est pas non plus tenue de partager ses bénéfices. Elle peut très bien décider d’affecter les bénéfices à la réserve, le cas notamment d’Apple qui, pendant la période entre 1995 et 2011, n’a procédé à aucun partage de bénéfice. Il n’est pas à exclure non plus que l’entreprise enregistre des pertes au lieu de bénéfice. Dans ces deux cas, vos actions ne vous rapportent aucun dividende.

Par les plus-values

D’autre part, les investisseurs en bourse réalisent la majeure partie de leurs bénéfices par la négociation de titre, c’est-à-dire l’achat et la revente d’action. Ils achètent une action à prix bas et les revendent lorsque le cours de la bourse augmente. La différence entre la valeur d’acquisition et la valeur de cession constitue la plus-value.

Attention toutefois car la valeur d’une action n’augmente pas toujours. Il est même fréquent qu’elle baisse. Si vous vendez lorsque les cours baissent, vous enregistrez une moins-value. C’est donc une vente à perte. Il est néanmoins nécessaire de se séparer d’actions dont la valeur ne cesse de baisser le plus tôt possible afin de limiter les pertes.

Par le taux de change

Le taux de change a également un impact sur le rendement d’une action. Vous pouvez en effet acheter des actions avec une autre devise que l’euro. Dans ce cas, le rendement dépendra du cours de la devise étrangère. Si celle-ci se dévalue par rapport à l’euro, vous pouvez en tirer profit en revendant vos actions à ce moment.

Par les charges

Les dividendes que vous percevez sont imposables à l’impôt sur les dividendes au taux de 30%. Les plus-values lors de la cession d’action, elles, ne sont pas taxées en Belgique. Toutefois, une taxe boursière est appliquée pour l’opération de cession elle-même. Votre intermédiaire en bourse applique également des frais pour les opérations. La gestion des compte-titres implique notamment des frais de gestion.


 

© copyright 2020 - Mon Portail Finance
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus