x

Faire le bon choix

Investir dans un fonds de placement peut s’avérer très rentable pour vous constituer un revenu complémentaire. Toutefois, vous devez bien choisir le fonds de placement dans lequel investir vos épargnes. Voici les critères auxquels vous devez vous référer pour faire le bon choix.

Choisir en fonction des objectifs de rendement

Le rendement est bien évidemment le premier critère qui entre en ligne de mire. Pour les plus gourmands, ils s’épanouiront davantage dans les fonds de placement d’actions. Les actions rapportent plus mais elles présentent également plus de risque. Qui dit haut rendement dit forcément haut risque.

L’autre alternative est le fonds de placement obligataire. Les obligations offrent l’avantage d’être plus stables bien qu’elles soient beaucoup moins rentables. Elles sont moins risquées et plus faciles à gérer.

Pour un rendement plus stable, il existe également des fonds monétaires qui investissent dans des instruments monétaires tels que compte à terme ou des bons. Bien que ces derniers génèrent moins de revenus, ils sont beaucoup plus sûrs et garantissent notamment le remboursement de votre placement.

Enfin, de nombreux fonds de placement optent pour un mix actions/obligations/bons/immobiliers. Ils sont considérés comme les plus sûrs, avec des risques limités puisque si les actions chutent, il restera les obligations et d’autres produits qui garantissent un rendement minimal, notamment grâce aux coupons et aux intérêts. Ces fonds s’adressent à des profils d’investisseur plus conservateurs ou équilibrés.

Choisir en fonction de l’horizon de placement

L’horizon de placement désigne la durée de votre investissement. Il peut être à court, moyen ou long terme. Il existe deux types de fonds de placement, à durée limitée et à durée illimitée.

Dans un OPC à durée limitée, la durée de vie de l’OPC est fixée à l’avance. L’échéance atteinte, l’OPC est liquidé et vous êtes remboursé. Cette formule convient davantage à des investisseurs dont l’horizon de placement est relativement court.

Dans un OPC à durée illimitée, il n’y a pas à proprement parler d’échéance. Vous pouvez en sortir quand vous le désirez, à charge de payer toutefois des frais de sortie. Cette formule s’adresse à ceux qui disposent d’un horizon de placement plus long.

Bien que les fonds de placement réalisent des investissements spéculatifs avec des risques, vous pouvez limiter le risque de tout perdre en vous tournant vers des fonds qui proposent une protection de capital qui vous garantit de récupérer au moins votre capital de départ.

© copyright 2020 - Mon Portail Finance
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus